Au théâtre

Quoi dire au sujet du théâtre autrement que c'est l'art que j'aime le plus pratiquer ? Je me considère privilégié de toucher à quatre grands domaines artistiques dont le cinéma, la télévision, l'humour et bien sûr le théâtre ! Il y aurait le chant mais heureusement pour vous, je ne suis pas rendu là encore ! Peu de gens peuvent se vanter d'avoir ces quatre cartes dans leur manche, en plus de donner des conférences. Mais revenons au théâtre, pourquoi avoir un tel engouement face à cet art ? La réponse est fort simple, l'absence presque totale de filet. Au cinéma et à la télévision, nous pouvons toujours couper la scène pour mieux se reprendre et cacher la difficulté d'élocution. En humour, un bafouillage, ou même pire, un blanc complet peuvent provoquer un fou rire, mais au théâtre tout paraît. L'équipe avec laquelle se joue la pièce a un rôle primordial face au bon déroulement de celle-ci. L'esprit d'équipe, m'a toujours fasciné au théâtre. Dans le fond nous n'avons pas le choix de compter sur nos coéquipiers. Dans une pièce, il faut toujours être aux aguets et être prêt à cacher une erreur ou bévue imprévue de notre coéquipier. Mon gros problème au théâtre, c'est qu'il n'y a pas énormément de rôles écrits pour un gars comme moi. Je suis conscient qu'à l'époque de Molière ou de Shakespeare les personnes handicapées n'étaient pas mises à l'avant plan et qu'on les faisait plutôt cuire dans la marmite de la sorcière, mais... Imaginez-moi une seconde en Malade imaginaire, ça change le regard de la pièce du tout au tout ! Et pas nécessaire que le texte précise que le personnage est handicapé pour que je puisse le jouer ! Malgré tout, les rôles que j'ai joués au théâtre, on été en général écrits pour moi. Le goût de faire du théâtre m'est apparu très jeune, lors de mes nombreux étés passés dans un camp qui pratiquait le théâtre. Je me disais pourquoi il n'y a personne comme moi (avec un handicap) dans ce domaine ? Un jour je me suis dit : « J'ai une grande gueule, je serai donc le premier ». Mais tout cela s'est concrétisé à l'automne 1988, lorsque j'ai participé à une activité parascolaire avec le CéGEP édouard-Montpetit à Longueuil. La piqure m'était donnée, alors tassez-vous j'arrive ! Alors mesdames et messieurs dans cette section place AU THé├éTRE !